Participation du lycée au centenaire de la bataille de la Somme à Bouillancourt-en-Séry

une

L’année 2016 marque le centenaire de la bataille de la Somme. Pour cette raison, la commune de Bouillancourt-en-Séry, située à moins de 100km de l’ancienne ligne de front et base arrière britannique pendant l’offensive, a souhaité s’associer aux commémorations en proposant une exposition et un cycle de conférences du 10 au 18 novembre 2016. Elle a travaillé en collaboration avec le lycée polyvalent Anguier, l’ONAC de la Somme, les associations d’anciens combattants de la commune et du canton de Gamaches ainsi que le Souvenir Français.

De gauche à droite : M. Duval, M. Buisine et M. Andrieu

De gauche à droite : M. Duval, M. Buisine et M. Andrieu

Les commémorations ont commencé le 10 novembre avec une cérémonie d’inauguration qui a réuni plus de 200 personnes. Elle a été placée d’emblée sous le signe du souvenir grâce à la présence derrière la tribune d’une douzaine de porte-drapeaux représentant les associations locales des anciens combattants. Plusieurs orateurs ont ensuite pris la parole : M. Xavier Duval, le maire de Bouillancourt, M. Bureau, directeur de l’ONAC de la Somme, M. Descroix, président des associations des anciens combattants du canton de Gamaches et M. Buisine, député de la 3ème circonscription de la Somme. Après les discours, les enfants de l’école communale, sous la direction de leurs professeures, ont chanté des chansons d’époque et lu des extraits de lettres de « poilus ».

Les élèves de l'école primaire au monument aux morts

Les élèves de l’école primaire au monument aux morts

Les élèves étaient aussi présents le lendemain, devant le monument aux morts, pour la cérémonie patriotique. Ils ont chanté la Marseillaise et lu des extraits de lettres de « poilus ». Mme Damis-Fricourt, conseillère départementale du canton de Gamaches a pris part à la cérémonie.

Lecture de "Paroles de Poilus"

Lecture de « Paroles de Poilus »

L’exposition proposée aux visiteurs dans la salle des fêtes s’articulait autour de plusieurs axes :

  • L’histoire locale avec des panneaux réalisés par M. Llopez et M. Ribault, professeurs d’histoire-géographie au lycée Anguier. Il était ainsi possible de découvrir les biographies des Bouillancourtois mobilisés ou morts pour la France pendant le conflit ainsi que l’histoire du monument aux morts et des photos d’époque montrant les troupes anglaises cantonnées sur le territoire communal.
  • L’histoire du conflit à travers une exposition photographique prêtée par l’ONAC et montrant tous les aspects de la Grande Guerre aussi bien au front qu’à l’arrière.
  • Le rôle des troupes coloniales avec une autre série de panneaux prêtée par l’ONAC et intitulée La Force Noire. L’exposition retrace l’histoire des soldats africains intégrés à l’armée française de la conquête coloniale à l’indépendance.
  • L’histoire des as de l’aviation pendant la Première Guerre mondiale. Cette exposition a été aussi prêtée par l’ONAC.

100_5269

Trois temps forts ont également rythmé ces huit jours de célébrations :

  • Le samedi 12 novembre, Quand Madelon chantait aux poilus, un spectacle musicale interprété par Marion Bretteville, Sylvain Colombel et Claude Lemire de l’association « Des mots et des notes ».
  • Le mardi 15 novembre, une projection du film Adieu la vie, adieu l’amour sur les fusillés de 1917. Elle a été suivie d’un débat animé par Mme Coquet de la Ligue des Droits de l’Homme.
  • Le vendredi 18 décembre, une conférence présentée par M. Coquet et intitulée Les soldats de la Grande Guerre dans Compagnie K de William March. Elle a été également présentée devant des élèves de Première et de Terminale du lycée Anguier.