Rencontre avec Laëtitia Colombani

20171124_165224

Le vendredi 24 Novembre au lycée Anguier, les élèves de 1ère S1 du lycée Anguier ont rencontré Laëtitia Colombani, l’auteur du roman La Tresse, paru en mai 2017.

Cet ouvrage rencontre actuellement un immense succès, et il est actuellement en cours de traduction dans le monde entier. Y sont tressés trois parcours de femmes, une Indienne, une Sicilienne, et une Canadienne, que le destin va faire converger.

Avant cette rencontre, nous avions lu le roman, et en avions étudié en classe les personnages et les thèmes, ainsi que certains passages en particulier.

La rencontre s’est déroulée en deux temps. D’abord, Laëtitia Colombani nous a présenté son parcours, puis dans un deuxième temps, nous avons échangé, enchaînant de questions-réponses, dans un dialogue fluide et spontané.

Laëtitia Colombani est une scénariste, réalisatrice et comédienne. Elle a écrit et réalisé deux longs-métrages, « A la folie… pas du tout » et « Mes stars et moi ». Elle a fait ses études à l’école Louis Lumière, tout en suivant en parallèle des cours de théâtre. Elle avait envie d’une autre forme d’écriture qui lui permettrait plus de liberté que l’écriture scénaristique. Pendant son enfance et son adolescence, elle a écrit beaucoup de poèmes et a même gagné un concours à l’âge de quinze ans. Elle nous a également expliqué qu’un scénario n’est pas une œuvre en tant que tel, dans le sens où il n’est pas destiné à être lu mais filmé et qu’il faut tenir compte des contraintes de la production, de l’industrie cinématographique. Elle nous a expliqué que, sur les conseils de son éditrice, elle avait été amenée à retravailler plusieurs fois certains passages de son roman.

Cette rencontre s’est achevée par une séance de dédicaces et de photos.

Cette intervention a été très intéressante, tout d’abord parce que, pour l’immense majorité des élèves, les écrivains sont morts et le fait même qu’il puisse exister un écrivain vivant est quelque chose qu’ils n’imaginent pas. Ensuite, les élèves ont besoin d’un contact avec une culture vivante, de rencontrer des artistes. De plus, il y avait vraiment un dialogue entre les élèves et Laëtitia Colombani. On était loin des cours traditionnels. Enfin, cette rencontre a également un intérêt pour la préparation de notre bac de français à la fin de l’année scolaire puisque nous allons passer des oraux sur les textes que nous aurons étudiés. Plus nous aurons d’informations sur un ouvrage, mieux ce sera. Être capables de montrer aux membres du jury ce que nous avons retenu ne pourra qu’être valorisé.

Les élèves de 1ère S1 réagissaient à l’issue de la rencontre :
« C’était cool car nous avons pu découvrir l’auteur et la face cachée du livre, et je trouve le livre super cool » (Gaëlle. C)
« Je pense que ça nous a aidé à comprendre le livre encore mieux et à comprendre pas mal de choses sur l’écriture d’un livre en général » (Lou-Anne B).
« J’ai aimé la construction originale de ce roman, avec ces trois histoires tressées. Et j’ai été sensible au message d’espoir et de solidarité qu’il porte » (Teddy. G.)
« On se rend compte en le lisant de ce qui fait le quotidien des femmes dans certaines sociétés de nos jours, y compris la nôtre. On voit aussi que tout est possible et qu’il ne faut jamais abandonner. Grâce à cette rencontre on a pu approfondir notre compréhension de l’œuvre, ses racines et c’était cool » (Laurine. L.)
« Rencontrer l’auteur d’un roman qu’on a lu et échanger à propos de celui-ci a été passionnant. On a pu se rendre compte du travail qu’il faut accomplir pour mener à bien son ouvrage, et l’histoire qu’il y a derrière ce livre » (Margaux. A).

Les élèves de 1ère S1 remercient Laëtitia Colombani d’avoir accepté l’invitation et Béatrice Inzani (notre professeur de français) d’avoir organisé cette rencontre.

Article rédigé par Teddy Guillerme, élève de 1ère S1